9e petit poème d'élève

Les heures perlent sur les fronts tirés blancs

Les secondes sont insultes à chaque rêverie

Les élèves, pantins un peu flétris

Sont des automates bleus qui dorment en travaillant