Éco-École

Le lycée Barthou s’est engagé depuis de nombreuses années dans une démarche de développement durable. Le LABEL INTERNATIONAL ECO-ECOLE lui a été décerné à sept reprises en 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2017, 2018 pour ses actions solidaires et pour le travail entrepris dans les domaines des déchets, des énergies, du climat et de la biodiversité.  Cet engagement dynamique et volontaire a permis au lycée d’entreprendre,  depuis septembre 2011, une démarche plus globale d’AGENDA21 et E3D (Etablissement en démarche de développement durable). Deux LABELS E3D lui ont été décernés en 2015 et 2018.

Qu’est-ce que le programme Éco-École ?

Eco-Ecole est la version française d’Eco-Schools, programme international d’éducation au développement durable (EDD). L’association Teragir a lancé le programme Eco-Ecole en 2005. Le programme vise à aider les élèves à mieux comprendre le monde qui les entoure pour s’y épanouir et  y participer. Il repose sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs d’un établissement scolaire (élèves, enseignants, direction, personnels administratifs et techniques, etc.) mais également du territoire (collectivités, associations, parents d’élèves, etc.). Depuis son lancement, le programme Eco-Ecole bénéficie du soutien du Ministère de l’Education nationale. Ce partenariat s’est traduit en janvier 2017 par la signature d’un accord-cadre de coopération pour l’EDD.

Créé en 1994, Eco-école est aujourd'hui implanté dans 50 pays, sur les cinq continents et plus de 31000 établissements scolaires s'y sont engagés. 

Ce programme a été lancé en France en 2005. 

Eco-Ecole permet à toute une communauté éducative de construire ensemble un projet environnemental concret pour son établissement. 

Les élèves, les enseignants, la direction, les personnels, les parents d’élèves, les élus locaux et les partenaires qui s’engagent dans un projet Eco-Ecole travaillent successivement sur six thèmes : l’alimentation, la biodiversité, l’eau, l’énergie, les déchets et les solidarités. 

L’obtention du Label est conditionnée par la mise en oeuvre de sept points  :  formation d’un comité de suivi, réalisation d’un diagnostic, élaboration d’un plan d’action, contrôle et évaluation du plan d’action, définition de liens avec le programme scolaire, implication de toute l’école et de la communauté, création d’un éco-code.  

Chaque année, le label est remis en jeu sur un thème différent.

  • En 2010-2011, c’est le thème des Solidarités qui a été choisi par le comité de suivi Eco-Ecole du lycée Barthou. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2011 pour les Solidarités.
  • Pour 2011-2012, c’est le thème des Déchets qui a été sélectionné. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2012 pour les Déchets.
  • En 2012-2013 c’est de nouveau le thème des Déchets qui a été désigné. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2012 pour les Déchets.
  • En 2013-2014 c’est le thème des Energies qui a été traité. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2013 pour les Energies.
  • En 2014-2015, c'est encore le thème des Enérgies qui a été privilégié. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2015 pour les Enérgies.
  • En 2015-2016, c'est la thématique des Enérgies qui a été mise à l'honneur mais avec un accent spécifique sur le Climat. Le Label n'a pas été demandé cette année-là.
  • En 216-2017, le lycée s'est engagé dans la Biodiversité. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2015 pour la Biodiversité.
  • En 2017-2018, le lycée a poursuivi sa démarche de développement et de préservation de la Biodiversité. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2015 pour la Biodiversité.
  • En 2018-2019, c'est la thématique des Solidarités qui a été relancée. En avril 2019, l'établissement déposera de nouveau sa candidature pour un nouveau Label.


2500 établissements scolaires de la maternelle au lycée, répartis dans toute la France, ont engagé une démarche Eco-Ecole. Environ 500 établissements sont labellisés chaque année par le Jury.  

Pendant plusieurs années, le lycée Barthou a été le seul lycée des Pyrénées atlantiques à s’être inscrit dans cette démarche et le seul établissement scolaire sur la ville de Pau.  

Grâce à ce projet qui fédère et mobilise dans et autour de l’établissement, l’école devient un véritable lieu d’expérimentation du développement durable.

Il s’intègre, en cela, dans une démarche plus globale de l’Agenda 21. 

Sandrine Riou, référente Eco-Ecole