Futurs bacheliers, osez la prépa lettres du lycée Louis Barthou à Pau...

A un moment de l’année où les futurs bacheliers se demandent où ils étudieront l’an prochain, deux sortes de témoignages viennent confirmer, s’il fallait encore le montrer, que le choix d’une prépa lettres puis de la khâgne du lycée Louis Barthou à Pau sont de bons choix pour la rentrée 2012...

Il y a d’abord ce témoignage d’une élève sur les classes préparatoires littéraires : "Futurs bacheliers, osez la prépa !". Son discours montre que les prépas lettres ont évolué et que certains mythes perdurent à tort. On s’épanouit intellectuellement dans une prépa lettres et si le travail est nécessaire ce n’est pas pour autant invivable !

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/230514-futurs-bacheliers-osez-la-prepa.html

La consultation du site Ma voie littéraire (ONISEP) répond d’ailleurs à toutes les questions que l’on peut se poser sur les débouchés en lettres supérieures :

http://mavoielitteraire.onisep.fr/

Ensuite il y a les classements établis par le magazine Challenges du mois de janvier 2012 (n°284) pour la dernière session 2011 des concours...

- dans le classement des 45 meilleures prépas littéraires A/L pour le Top-3 des ENS (en page 65), grâce à une admission à l’ENS de Lyon, le lycée Louis Barthou Pau est 9ème derrière Henri IV, Louis-Le-Grand et Condorcet à Paris, Le Parc et Herriot à Lyon, Fustel de Coulanges à Strasbourg, Chateaubriand à Rennes, Thiers à Marseille. Les autres lycées du Sud-Ouest sont classés 14è (Fermat, Toulouse) et 16è (Montaigne, Bordeaux) ;

- dans le classement des 90 meilleures prépas littéraires A/L pour le Top-6 des écoles de commerce (en page 63), le lycée Louis Barthou Pau est 7ème devant Louis-Le-Grand et Janson de Sailly à Paris, Chateaubriand à Rennes, Fermat à Toulouse... Il devrait en fait être 5ème devant Faidherbe à Lille et Montaigne à Bordeaux, puisqu’il y a eu deux admis à l’ESSEC dans une classe de 19 élèves, et non un comme il est indiqué dans le tableau.

En 2011, la khâgne de 19 élèves a eu 1 admis à l’ENS Lyon, 2 admis à l’ESSEC, 3 admis en IEP etc. ; et depuis 2004... six élèves ont osé Barthou et sont entrés dans une ENS (Paris ou Lyon) !

Voilà de quoi réfléchir au moment où la procédure APB bat son plein !